Cardiologie

Présentation du pôle cardiologie

26 lits dédiés à la cardiologie et 6 lits en unité de soins intensifs en cardiologie (USIC) de même qu’un secteur d’explorations fonctionnelles où sont pratiqués des électrocardiogrammes (ECG), des holters rythmiques et tensionnels, des écho-dopplers cardiaques trans-thoraciques, des échocardiographies trans-œsophagiennes, des échocardiographies de stress, des écho-dopplers vasculaires artériels et veineux, des épreuves d’effort et des angio-scanners multi-barrettes (service d’imagerie médicale).

Les poses de stimulateurs cardiaques, les coronarographies et les angioplasties (cardiologie interventionnelle 24 heures sur 24) sont réalisées au bloc opératoire.

Quatre cardiologues interventionnels constituent l’équipe qui s’occupe des patients hospitalisés. Leur cabinet de consultation est également situé dans les locaux de la clinique.

De nombreux intervenants extérieurs complètent l’équipe notamment pour réaliser certaines explorations fonctionnelles.

L’unité de Soins intensifs cardiologique est composée de 6 lits permettant à chaque patient de bénéficier d’une surveillance monitorée continue centralisé. La prise en charge médicale est assurée 24 heures sur 24 par des cardiologues libéraux. La nuit, un cardiologue (senior) de garde est sur place en permanence pour l’unité de soins intensifs. Le personnel infirmier est spécialement formé à la pathologie cardio-vasculaire.

L’unité équipée de tout le matériel le plus moderne nécessaire prend en charge toutes les urgences cardio-vasculaires (SAMU, urgences de l’hôpital…) 24 heures sur 24 et 365 jours par an, dirigées notamment sur la structure des urgences de la clinique où elles sont reçues par le cardiologue de garde. Elle est en filière avec les installations de cardiologie interventionnelle disponible 24 heures sur 24 pour tous les syndromes coronariens aigus avec une équipe de médecins rompue à la prise en charge de ces pathologies.

Les cardiologues traitent toutes les maladies cardiaques et/ou vasculaires connues et/ou réalisent les bilans motivés par une suspicion de maladie cardiaque et/ou vasculaire (en urgence ou programmé).

Cette prise en charge peut se faire en consultation externe, ou lors d’une hospitalisation en ambulatoire (d’une durée de quelques heures) ou en hospitalisation complète sous surveillance voire en Unité de Soins Intensifs Cardiovasculaire (USIC), si nécessaire.

Une garde sur place de médecins cardiologues permet d’assurer l’admission de toutes les urgences cardiologiques 24 heures sur 24 ainsi que la sécurité des malades hospitalisés. Cette garde bénéficie, si besoin, de l’intervention des autres praticiens de garde de la clinique et notamment d’un médecin urgentiste et de deux anesthésistes-réanimateurs.

Si une angioplastie coronaire doit être réalisée pour traiter un infarctus aigu de moins de six heures, une équipe d’intervention le permet sans délais.

En cas de nécessité, il est possible de réaliser une embolisation sur site au sein d’une unité de soins continus chirurgicaux (U.S.C.C).

L’échocardiographie est une technique diagnostique non invasive qui utilise des ultrasons de haute fréquence (2 à 7 MHz) pour évaluer l’état structurel, fonctionnel et hémodynamique du système cardio-vasculaire. L’examen est réalisé à l’aide d’un transducteur, une sonde qui détecte les échos réfléchis dans les structures internes du cœur comme les valves et le muscle cardiaque.

Les images sont obtenues grâce à un ordinateur qui calcule instantanément le temps que met l’onde ultrasonore pour atteindre les structures cardiaques et être réfléchie vers la sonde. L’image de votre cœur (l’échocardiogramme) est alors affichée sur un écran vidéo et peut être enregistrée sur bande magnétique ou support digital.

Les examens échocardiographiques peuvent être obtenus de différentes manières : au travers de la paroi thoracique (examen transthoracique), à partir de l’œsophage (échographie transœsophagienne, plus invasive), pendant un effort physique ou durant l’injection intraveineuse d’une drogue ayant des effets similaires à une épreuve d’effort (échographie de stress du muscle cardiaque).

L’épreuve d’effort, ou test d’effort est un examen cardiologique consistant en l’enregistrement d’un ECG durant le déroulement d’un exercice physique calibré en présence d’un cardiologue pour aider au diagnostic des maladies des artères coronaires (bilan d’un angor, des suites d’un IDM…) et de cibler l’intensité (fréquence cardiaque cible) de réentraînement à l’effort optimal en cas de prise en charge du malade cardiaque par les activités physiques adaptées.

Le service comprend trois salles équipées d’un appareil chacun.

Un défibrillateur manuel externe, un chariot d’urgence comportant l’ensemble du matériel nécessaire à une réanimation cardio-pulmonaire et un système de mesure de la pression artérielle complètent l’équipement des salles, ainsi qu’un « bouton d’alerte » permettant de faire venir des renforts paramédicaux en cas d’incident pour assister le cardiologue.

Le patient n’est pas à jeun. Il n’a pas besoin d’être hospitalisé. Il doit être informé de l’examen, de son intérêt et des risques de ce dernier. Il est mis torse nu et les électrodes de l’ECG sont mises en place après préparation de la peau (rasage, dégraissage). Un premier enregistrement de l’électrocardiogramme est fait au repos. Le patient débute alors son effort.

Ce dernier est poursuivi jusqu’à la survenue de l’un des critères suivants :

  • Épuisement musculaire ou essoufflement trop important
  • Fréquence cardiaque atteignant la fréquence maximale théorique
  • Apparition d’un critère de positivité (le plus commun est l’apparition d’un sous-décalage du segment ST, horizontal ou descendant, dépassant un certain voltage)
  • Apparition d’un trouble du rythme cardiaque grave
  • Apparition d’un malaise, d’une chute de la tension artérielle

En cas de positivité du test d’effort, le médecin peut :

  • Soit traiter directement par des médicaments : anti-angineux et lutter contre les facteurs de risque…
  • Soit confirmer le diagnostic par une coronarographie ce qui permet de faire un traitement ciblé : par médicament, par angioplastie coronaire ou par pontage aorto-coronarien ;
  • Soit prescrire un réentraînement à l’effort.

Sélectionnez votre spécialiste :

GIACCHERO Joël

Dr GIACCHERO Joël

HUGUES Thomas

Dr HUGUES Thomas

JUAN George

Dr JUAN George

KALLE Roger

Dr KALLE Roger

LE DU Jean

Dr LE DU Jean

MELIA Patrice

Dr MELIA Patrice

MOISAN Coralie

Dr MOISAN Coralie

SARZOTTI Serge

Dr SARZOTTI Serge

TAKLA Marc

Dr TAKLA Marc

Contact rapide

Pas assez lisible ? Générer un nouveau captcha captcha txt

Saisir votre recherche et appuyer sur la touche Entrée