Quelques conseils simples pour passer un été en toute sérénité

juillet 28, 2017

Dans cet article, la clinique Saint George rappelle quels sont bons gestes à adopter en période de fortes chaleurs. Protégez-vous du soleil, hydratez-vous, adaptez votre alimentation, et soyez particulièrement vigilants vis-à-vis des populations les plus sensibles. N’oubliez pas vos animaux, qui, en cas de fortes chaleurs, risquent également d’être déshydratés. Baignez-vous de manière prudente. Pensez également à bien vous protéger des moustiques.

 

Restez au frais et protégez-vous du soleil

 

Lorsqu'on s'expose au soleil, il ne faut jamais oublier sa protection solaire.

Lorsqu’on s’expose au soleil, il ne faut jamais oublier sa protection solaire.

 

Bien que le soleil ait des effets bénéfiques pour la santé, puisqu’il permet notamment au corps de fabriquer de la vitamine D, il provoque également des effets néfastes à court terme (« les coups de soleil ») et à long terme. En effet, la surexposition aux rayonnements ultraviolets, qu’ils soient naturels ou artificiels, constitue un facteur de risque majeur dans le développement des cancers de la peau.
Lors de vos activités en extérieur, il est donc indispensable de vous protéger : chapeau à larges bords et lunettes de soleil sont recommandés.
Évitez de vous exposer entre midi et 16 heures et, toutes les heures, appliquez une crème solaire.

Les principaux dangers provenant des rayons UVs:
• Tâches sur la peau
• Brûlures
• Vieillissement de la peau et rides
• Déshydratation
• Surproduction de vitamine D qui accentue la tendance à créer des cailloux dans les reins
• Cataracte (dans les yeux)
• Production de lésions précancéreuses
• Cancer de la peau – le plus grand danger.

Voilà le résultat quand on ne se protège pas !

Voilà le résultat quand on ne se protège pas !

Il est important de faire attention à des changements suspects au niveau de grains de beauté. Il est particulièrement important de consulter un dermatologue pour un examen médical préventif dans le cas de modification de la forme, la teinte, si les délimitations du grain de beauté ne sont pas uniformes et si sa dimension excède 6 mm.

 

Le Ministère de la Santé recommande plusieurs moyens faciles pour la protection de la radiation solaire :

• Essayer de rester à l’ombre, particulièrement en milieu de journée.
• Portez des vêtements qui protégeront la peau exposée.
• Portez un chapeau ayant de vastes rebords qui ombrageront le visage, la tête, les oreilles et la nuque.
• Portez des lunettes de soleils recouvrant le visage et qui bloquent un maximum de rayons UVA et UVB.
• Mettez de la crème solaire avec un indice de protection solaire (SPF) de 15 à 50 (une crème solaire dont le numéro est inférieur à 15 n’est pas efficace), qui protège des UVA et des UVB.
• Mettez de la crème sur toutes les zones exposées de la peau – il est important de veiller à recouvrir toutes les zones du corps et à ne pas laisser certaines zones non protégées (par exemple, la zone du cou, des omoplates et du dos).
• Il faut s’enduire à nouveau de crème toutes les 40 à 80 minutes.
• Évitez le bronzage artificiel.

 

L’ombre

 

Il est possible de réduire le risque de nuisances pour la peau et de cancer de la peau en se mettant à l’ombre, sous un parasol, sous un arbre ou sous un autre abri. Mais attention, même à l’ombre il faudra penser à s’enduire de crème solaire.

 

Les vêtements

Une chemise ample et à manches longues et un pantalon long faits d’un tissu dense fournissent la meilleure protection des rayons solaires ultra-violets. Une chemise mouillée protège beaucoup moins des rayons ultra-violets qu’une chemise sèche. Les couleurs sombres risquent de protéger d’avantage que les couleurs claires. Rappelez-vous que l’indice de protection du soleil pour une chemise habituelle est inférieur à 15, et que, par conséquent, il faut également utiliser d’autres moyens de protection.

Chapeau, lunettes et crème solaire toutes les heures pour les enfants.

Chapeau, lunettes et crème solaire toutes les heures pour les enfants.

 

Chapeaux

Pour une protection maximale, portez un chapeau à rebords qui protège le visage, les oreilles et la nuque du soleil. C’est une meilleure protection que la casquette qui ne protège que partiellement la zone.

 

Lunettes de soleil
Les lunettes de soleil protègent les yeux des rayons ultra-violets et diminuent le risque de cataracte. De plus, elles protègent la peau autour des yeux des dangers du soleil. Les lunettes de soleil bloquant également les rayons UVA et UVB sont les meilleures pour la protection du soleil.

 

Crème solaire

Les rayons solaires ultra-violets risquent de générer des dégâts en 15 minutes seulement. Recouvrez-vous de crème de protection avant de sortir, même les jours nuageux ou légèrement frais. N’oubliez pas de mettre une épaisse couche sur toutes les parties exposées de la peau.

Des produits de protection solaire mentionne l’indice de protection solaire (SPF – Sun Protection Factor) et indique son niveau d’efficacité pour l’obstacle des rayons ultra-violets. Plus le chiffre est élevé, plus la protection est bonne. Utilisez un produit de protection ayant un indice de protection solaire d’au moins 15 (SPF 15).

 

La crème solaire, cet indispensable de l'été.

La crème solaire, cet indispensable de l’été.

Un produit de protection perd de son efficacité après un certain moment. Enduisez-vous à nouveau du produit si vous êtes au soleil pendant plus de deux heures ainsi qu’après avoir nagé ou transpiré.

 

Vérifiez la date d’expiration du produit de protection. La durabilité d’un produit de protection sans date d »expiration est de trois ans au maximum, mais sa durabilité est plus brève s’il est exposé à des températures élevées.

 

Gare aux coups de soleil !

Gare aux coups de soleil !

 

Certains produits de maquillage et hydratants pour lèvres contiennent des substances chimiques qui se trouvent dans les produits de protection solaire. Si elles ne contiennent pas un indice de protection solaire d’au moins 15, ne vous en servez pas en tant que produit de protection solaire.

Soyez très vigilants avec vos enfants : plus sensibles au soleil, ils doivent être davantage protégés !

Les schémas suivants résument les risques de l’exposition au soleil et donnent les clefs pour bien se protéger.

 

Quels sont les dangers du soleil ?

Quels sont les dangers du soleil ?

 

Comment se protéger du soleil par des gestes simples ?

Comment se protéger du soleil par des gestes simples ?

 

été recommandations 3

Des questions que l’on se pose sur la protection solaire

 

Gare à la déshydratation

En période de fortes chaleurs, fermez les fenêtres, les stores et les volets de votre logement aux heures les plus ensoleillées et aérez les pièces la nuit.
Les températures élevées augmentent les risques de déshydratation. C’est pourquoi il est recommandé de boire régulièrement, sans attendre d’avoir soif.

 

Pensez à boire plusieurs verres d'eau dans la journée.

Pensez à boire plusieurs verres d’eau dans la journée.

Évitez l’alcool, qui provoque la déshydratation, et les boissons à forte teneur en sucre ou en caféine qui ont un effet diurétique.

Pensez également à consommer des aliments riches en eau, notamment les fruits et légumes.
Adaptez votre alimentation, hydratez-vous et portez une attention particulière aux personnes les plus sensibles.

 

Une attention particulière aux personnes âgées de plus de 65 ans, aux nourrissons et aux enfants (moins de 3 ans) est nécessaire. Ils sont particulièrement exposés aux risques de déshydratation et de coups de chaleur quand la température ambiante est élevée.

 

Il leur est notamment conseillé de boire au minimum l’équivalent de 8 verres par jour, l’idéal étant une consommation quotidienne de 13 à 14 verres.

 

Vous pouvez diversifier votre apport en eau en la consommant avec du sirop, ou boire du thé frais, des soupes froides.

 

Proposez aux jeunes enfants de boire très fréquemment, au moins toutes les heures durant la journée et lors des réveils la nuit. Donnez-leur de l’eau fraîche, au biberon ou au verre selon leur âge, sans attendre qu’ils manifestent leur soif.

 

Il en est de même pour les personnes travaillant à l’extérieur ou exerçant une activité sportive en plein air qui sont elles aussi particulièrement exposées.

 

Veillez à respecter la chaîne du froid

 

Garder les aliments à basse température permet de ralentir la croissance des micro-organismes et de limiter la survenue de toxi-infections alimentaires, tout en préservant les qualités nutritionnelles et organoleptiques des aliments.

 

L’efficacité de la chaîne du froid dépend du niveau de la température de réfrigération, mais également du maintien du froid en continu. Quand la chaleur s’installe, soyez particulièrement vigilants et adoptez des conduites domestiques sécurisées du lieu d’achat jusqu’à la consommation : utilisez un sac isotherme, achetez les produits fragiles ou surgelés en fin de courses, vérifiez la température du réfrigérateur, respectez des dates limites de consommation, etc.

A chaque aliment sa place dans le réfrigérateur !

A chaque aliment sa place dans le réfrigérateur !

 

Consommez des aliments riches en eau (pastèques, fraises, tomates, concombres, sorbets, yaourts, soupes froides…).

Vos animaux sont très sensibles à la chaleur : protégez-les

Nos amis à quatre pattes ont besoin d'être hydratés et rafraichis.

Nos amis à quatre pattes ont besoin d’être hydratés et rafraichis.

 

Quand la température s’élève, les animaux risquent eux aussi la déshydratation. Ils méritent donc une attention particulière de votre part. Assurez-vous qu’ils ont toujours à boire et la possibilité de s’abriter du soleil.
Ne les laissez pas dans les véhicules à l’arrêt et ménagez des pauses et un abreuvement régulier lors des longs voyages en voiture.

 

Aussi, en période de fortes chaleurs, certaines recommandations valables tout au long de l’année prennent une importance accrue : conservez les médicaments vétérinaires à l’abri de la lumière et de la chaleur, éviter les variations de température et stockez les vaccins au réfrigérateur.

 

Comment repérer un coup de chaleur chez le chien ?

Comment repérer un coup de chaleur chez le chien ?

Pique-nique et barbecue : mangez sans vous exposer

 

L’été est synonyme de retour des repas en plein air et des barbecues. Chaque année, on observe une recrudescence des cas d’infections alimentaires pendant l’été. Sont suspectées les pratiques d’hygiène liées aux repas pris à l’extérieur, comme les pique-niques ou les barbecues.

 

picnic
Voici donc quelques recommandations à mettre en œuvre lors de vos repas estivaux :

 

• Conservez la viande dans la partie la plus froide du réfrigérateur.
• Lavez et séchez-vous les mains avant et après la manipulation de viande crue.
• Utilisez une planche pour découper la viande crue et une deuxième pour les autres aliments afin d’éviter le transfert des micro-organismes de la viande crue sur des crudités par exemple.
• Consommez vos viandes bien cuites à cœur.
• N’utilisez pas les plats et ustensiles qui ont servi à découper et à transporter les viandes crues pour les servir une fois cuites.
• Ne conservez pas vos aliments plus de deux heures à température ambiante avant réfrigération et ne conservez pas les restes de pique-nique périssables.
• Nettoyez régulièrement votre barbecue et vos grilles.

Évitez le bronzage artificiel

L’usage de banc solaire, de solarium ou de lampe de bronzage s’appelle « bronzage artificiel ». Il y a un lien entre le bronzage artificiel et différents types de cancer de la peau, y compris le mélanome (le type le plus mortel de cancer de la peau), le carcinome épidermoïde et le cancer des yeux (mélanome des yeux).

 

Coup de chaleur

Un coup de chaleur est une situation extrême et sévère au cours de laquelle le corps produit une grande chaleur suite à un problème du système de régulation de la chaleur dans le corps. Une telle situation peut se créer même si on boit beaucoup.

 

Comment agir face à un coup de chaleur ?

Comment agir face à un coup de chaleur ?

 

Les signes du coup de chaleur
Dans de nombreux cas, la personne atteinte risque de souffrir d’une perte soudaine de la connaissance. Les signes précurseurs peuvent être: vertiges, faiblesse extrême, hallucinations, manque de stabilité, convulsions, troubles de la parole, transpiration abondante, confusion, accélération du rythme cardiaque et du rythme respiratoire.

 

Prudence pendant la baignade
En France, la noyade est la principale cause de décès accidentel chez les jeunes enfants. Les enfants de moins de 6 ans représentent 15 % des décès par noyade accidentelle chaque année. Face à ce constat, le ministère chargé de la santé et ses partenaires mènent de nombreuses actions de prévention pour permettre aux enfants l’apprentissage de la nage et pour informer parents et enfants des gestes essentiels à adopter pour se baigner et pratiquer une activité nautique en toute sécurité.

 

Les recommandations du ministère de la Santé pour limiter les risques de noyade.

Les recommandations du ministère de la Santé pour limiter les risques de noyade.

Conseils avant de vous baigner :

– Assurez-vous de votre niveau de pratique
– Pour vous et vos enfants, apprenez à nager avec un maître-nageur sauveteur, le plus tôt possible.
– Faites reconnaître par un maître-nageur sauveteur votre capacité et celles de vos enfants, à évoluer dans l’eau en toute sécurité.
– Prévenez vos proches lorsque vous allez vous baigner.
– Si vous ressentez le moindre frisson ou trouble physique, ne vous baignez pas.
– Préférez les zones de baignade surveillées
– A votre arrivée, informez-vous sur les zones de baignade pour savoir si elles sont surveillées, interdites ou dangereuses.
– Pour vous baigner, préférez les zones surveillées où l’intervention des équipes de secours est plus rapide.
– Restez toujours attentifs à vos enfants, même si la zone est surveillée.

La noyade est l'un des dangers les plus importants de l'été.

La noyade est l’un des dangers les plus importants de l’été.

 

Informez-vous sur les conditions de baignade :
– En arrivant sur votre lieu de baignade, renseignez-vous sur les conditions de baignade : courants, dangers naturels.
– Respectez toujours les consignes de sécurité signalées par les drapeaux de baignade et/ou par les sauveteurs.
– Restez toujours avec vos enfants quand ils jouent au bord de l’eau ou dans l’eau.
– Baignez-vous en même temps qu’eux.
– Désignez un seul adulte responsable de leur surveillance.
– S’ils ne savent pas nager, équipez vos enfants de brassards (portant le marquage CE et la norme NF 13138-1) adaptés à la taille, au poids et à l’âge de l’enfant (voir informations sur le produit et la notice d’information) dès qu’ils sont à proximité de l’eau.
– Méfiez-vous des bouées ou des autres articles flottants (matelas, bateaux pneumatiques, bouées siège,…), ils ne protègent pas de la noyade.
– Surveillez vos enfants en permanence, même s’ils sont équipés de brassards.
– Tenez compte de votre forme physique
– Ne surestimez pas votre condition physique. Avant de partir nager au large, assurez-vous que votre forme physique vous permet de revenir sur la terre.
– Souvenez-vous qu’il est plus difficile de nager en milieu naturel (lacs, rivières…) qu’en piscine.
– Évitez tout comportement à risque
– Ne consommez pas d’alcool avant et pendant la baignade.
– Ne vous exposez pas excessivement au soleil avant la baignade.
– Rentrez progressivement dans l’eau, particulièrement lorsque l’eau est froide et que vous vous êtes exposé au soleil pour éviter tout risque d’hydrocution.

Et n’oubliez surtout pas de profiter de l’été !!!

Pour connaître les recommandations du ministère de la Santé en cas de forte chaleur, cliquez ici.

Comments are closed.

  • Infos contact

    ✔ Téléphone : +33(0)4 93 81 71 50
    ✔ Fax : +33(0)4 93 53 35 18
    ✔ Mail : info@clinique-saint-george.com

    ✔ Adresse : 2 avenue de Rimiez
    06105 Nice Cedex 2

  • Emplois et stages

    ✔ Les établissements du GROUPE ST GEORGE vous proposent de nombreux métiers dans les domaines médical et para-médical, hôtelier et administratif. Cette diversité vous permet d'envisager une carrière et une évolution au sein de notre groupement.

    Consulter les offres
  • Plan d’accès à la clinique